la semeuse de rêves – reprise

s’abandonner à un voyage sonore, poétique et sensoriel, à partir de haïkus de Bashō

THEATRE SON POESIELaboratoire artistique de l’Espace Pasolini

‘Au fur et à mesure de son parcours, l’actrice performeuse se dépouille de ses artifices pour s’immerger dans le corps du public, tout en semant les haïkus comme autant de graines poétiques.
Un chemin vers le dépouillement, rythmé par les sons percussifs des nombreux et étranges instruments de Philippe Asselin.’

Après la création en janvier, La semeuse de rêves continue son périple…

En partenariat avec la Ville de Valenciennes :

* 3 décembre _ 10:00 & 18:30

* 4 décembre _ 10:00 & 14:00

Dans le cadre de Bibliothèques en fête, avec le Conseil départemental du Nord (voir ici)  :

* 30 octobre _ 18:00 à DRINCHAM (59630)

* 4 novembre _ 14:00 à CANTIN (59169)

* 6 novembre _ 16:00 à IWUY (59141)

* 7 novembre _ 20:00 à EPPE SAUVAGE (59132)

Service Civique

L’Espace Pasolini est heureux d’accueillir pour la première fois un Service Civique !

Charlotte nous accompagnera toute cette saison : relations publiques, communication…
Vous serez donc certainement amenés à la croiser !

Quelques mots pour mieux la connaitre :

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Charlotte Saletzky,  24 ans, j’habite à Valenciennes.

Quel est ton parcours  ?

Je suis titulaire d’une licence en Information, Communication, Culture et Médias (Lille III) et je viens de terminer mon master Culture et Patrimoine à l’Université de Valenciennes.

Comment as-tu connu l’Espace Pasolini ?

J’ai découvert l’Espace Pasolini via le festival Next 2014 en tant qu’étudiante rédactrice du Journal du Festival. Et puis, à partir du mois de janvier 2015, j’ai eu la chance d’y effectuer un stage de six mois pendant ma deuxième année de master.

Qu’est ce qui t’a donné envie d’intégrer un espace artistique ?

J’ai d’abord eu envie de découvrir le monde du spectacle vivant, de m’exercer à des missions de médiations culturelles, de relations avec les publics, avec la presse etc.

Mon expérience en tant que volontaire au service civique va me permettre d’approfondir mes acquis, de continuer à découvrir et explorer ces mondes artistiques et surtout de faire valoir la culture de ma ville.

Pourquoi as-tu choisi de faire ton service civique à l’Espace Pasolini ?

Depuis ma licence, je suis attirée par les formes nouvelles, performatives et avant-gardistes. Ma participation au festival Next 2014 n’a fait que renforcer ma passion pour ces formes artistiques.

L’Espace Pasolini est pour moi un lieu intéressant en termes d’approche artistique. C’est un lieu de proximité avec les artistes qui me permet une immersion totale dans la création contemporaine.

Un mot pour définir l’Espace Pasolini ?

Un mot ne suffirait pas… J’en dirais plusieurs : expérience, aventure, découverte et liberté artistique….

Pourrais-tu donner ta définition de la culture ?

C’est surtout pour moi une passion, et j’adore par-dessus tout être une spectatrice active ! Pour moi l’art et la culture sont véritablement d’intérêt publique et elle participe à l’épanouissement d’une ville. Je suis profondément attachée aux valeurs de partage, de transmission et de sensibilisation !  Qui de mieux que les artistes pour accomplir cette belle tâche ?

Tes perspectives futures ?

Pour la suite, l’idéal serait un poste aux relations publiques ou dans la médiation culturelle.