Le journal des résidences

L’Espace Pasolini est d’abord et avant tout un lieu où naissent des œuvres et où grandissent des artistes, un espace d’expérimentation et de fabrique artistique.
La danse domine nos activités depuis de nombreuses années, et nous choisissons souvent de définir l’Espace Pasolini comme un lieu pour les danseuses et les danseurs. Cependant, nous demeurons toujours aussi réceptifs à la transdisciplinarité, la performance et la musique indissociable de la danse.

Nous offrons aux artistes des temps de recherches et d’expérimentations mais aussi des temps de présentations, les deux étant parfois réunies en un seul moment. La phase expérimentale n’exclut pas systématiquement le public ; bien au contraire, le public peut être un témoin privilégié de ces moments d’expérimentation et d’éclosion.

Ainsi les périodes de résidence des artistes, périodes indispensables pour réaliser un travail fouillé et approfondi, sont ponctuées par des rencontres de formes variables, avec les publics.
Ces rendez-vous privilégiés entre les artistes et les publics permettent de tisser des liens ; et de réinventer des modes de présentations qui ne soient pas sur le seul principe de la représentation de productions finalisées.

Ce ‘journal des résidences’ est issu de rencontres et d’entretiens avec les artistes accueilli.es, afin de laisser une trace de ce passage dans nos murs, de leur permettre d’expliciter leurs travaux et recherches, au moment de leur accueil à l’Espace Pasolini.

Premier entretien : Julien Herrault

Deuxième entretien : Zoë de Sousa